Comment soigner la gale du ciment ?

gale du ciment
4/5 - (1 vote)

Le risque professionnel est bien présent notamment dans les métiers manuels. Parmi ses risques, il y a les maladies et les accidents. L’intérêt de cet article se portera sur une maladie particulière : la gale du ciment. Peu connue de tout le monde, cette affection sévit pourtant dans le secteur du BTP. Découvrez plus amplement cette maladie ainsi que la meilleure manière de la soigner.

Définition et manifestation de la gale du ciment

La gale du ciment est une dermatose de la peau provoquée par le ciment. Il s’agit d’un eczéma qui crée des fendilles et des gerçures sur l’épiderme. L’irritation se déclenche à la suite d’un contact prolongé avec le ciment et la chaux. La spécificité de cette maladie est qu’elle s’adresse aux maçons ou ouvriers spécialisés dans le bâtiment. L’appellation « gale du maçon » provient de cette particularité.

La gale du ciment se manifeste par une inflammation cutanée. Bien qu’elle semble bénigne, cette affection peut devenir très embêtante et douloureuse. Sur le long terme, la gale du maçon peut aisément devenir un handicap pour celui qui en souffre. Cette conséquence est due à la contamination du milieu le rendant assez alcalin.

En effet, dès que le ciment est mélangé à l’eau, il libère une grande quantité d’hydroxyde de calcium. La peau se sèche et s’irrite, créant au passage d’importantes dégradations. De graves lésions peuvent être provoquées à cause des démangeaisons compulsives qui s’en suivent. Par ailleurs, il faut souligner que la gale du maçon se manifeste principalement au niveau des mains.

Toutefois, la gale du ciment peut s’étendre à toutes les zones humides ou qui seraient entrées en contact avec le ciment. Ainsi, outre les mains, les parties du corps tel que les bras, les coudes, et les genoux sont mis en cause.

Le ciment : cause principale de la gale du maçon

La gale du ciment est causée par le ciment qui est composé principalement de bichromate de potassium. Il existe également d’autres ingrédients qui sont des allergènes. Il s’agit du colbat et du chrome. Ces deux ingrédients sont assez nocifs lorsqu’ils sont combinés avec les résines époxydes. L’effet abrasif du mélange sable, ciment et chaux crée un effet de pierre ponce. Par conséquent, les mains deviennent rugueuses et sèches avec un épiderme déshydraté.

Il faudrait donc prendre des précautions pour éviter tout contact avec la gale du ciment. Pour le faire, il faudrait porter des gants pour ne pas avoir à mettre les mains directement dans le ciment. Néanmoins, prenez le soin de choisir des gants assez perméables. Il faudrait aussi éviter que le ciment s’infiltre à l’intérieur des gants.

L’autre alternative consiste à utiliser du ciment contenant moins de pH. L’usage du sulfate de fer est un moyen pour diminuer la teneur en chrome du ciment. Le résultat est que la peau est moins encline à s’irriter ou à subir des démangeaisons.

La gale du ciment : les soins

Pour soigner la gale du ciment, il faut l’utilisation des crèmes fabriquées à base de cortisone. Elles peuvent être achetées dans les commerces ou pharmacies avec des ordonnances. Cependant, il faudra faire attention au taux de corticoïde se trouvant dans le produit. En effet, cet ingrédient peut entraîner des effets secondaires sur la peau.

Pour régler le problème, il est crucial de réhydrater la peau au maximum avant d’y appliquer la crème. Il est recommandé que les crèmes à utiliser soient naturelles ou avec le moins de produits chimiques possible. Elles calmeront plus rapidement les irritations et cicatriseront plus rapidement en cas de plaie.

La gale du ciment est une maladie typiquement réservée aux acteurs du bâtiment. De ce fait, il requiert une attention particulière pour que l’artisan ne puisse arrêter de travailler. Toutefois, il faudrait suivre les précautions émises pour ne pas avoir à se gratter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.